DE L'INCERTITUDE, UN PRINCIPE

Invitée par Isabelle Sordage à l’espace Rossetti à Nice, Pascale Tiraboschi présente jusqu'au 30 septembre 2018 l'ouvrage DM03 version lumineuse de DM01 (ouvrage pour un verre technique à opacification commandée) présenté à la résidence d’artistes la Villa les Vallières de Clans en 2017, mais agissant ici non pas sur un verre mais sur un éclairage par une augmentation ou coupure de la lumière ambiante jusqu’à sa saturation. L’augmentation de cette densité de lumière trouve sa source dans les informations transmises par le télescope sous-marin, ANTARES capteur de neutrinos.

 

 

 

経験1

 

ESPACE ROSSETTI  /  EXPERIENCE

De quelle matière l’art est-il le nom ?
du 8  juin au 30 octobre 2018
 
Un nouvel espace d’art s’ouvre à Nice.  Situé  au 21 rue droite,  l'ESPACE ROSSETTI fait suite au projet de l’Atelier Expérimental fondé par la plasticienne Isabelle Sordage il y a plus de 20 ans. 
 
C’est dans le même esprit de proximité sensible que certains artistes plasticiens, architectes, scientifiques, musiciens, designers, philosophes et écrivains  initieront une série à N expériences.

Les 8, 9 et 10 juin 2018 débutera l’Expérience 1 : De quelle matière l’art est-il le nom ?
S'y croiseront durant 4 mois des œuvres d'Eléonore BAK, de Lars FREDRIKSON, d'Éliane RADIGUE, de Luc KERLEO, de Ludovic LIGNON, d'Isabelle SORDAGE  et de Pascale TIRABOSCHI  (voir programme).

PROGRAMME D’OUVERTURE

Vernissage les 8,9 et 10 juin de 10h à 22h  / puis sur rendez-vous

9 juin à 11h : Elemental II d’Eliane RADIGUE interprété par Arthur ARSENNE /

Cette exposition est réalisée en collaboration avec Lars Fredrikson Estate, le CPPM, Centre de physique des particules (Marseille), le lycée technique et l'IUT les Eucalyptus (Nice), le CNRR (Nice), la Société INGITECH (Nice) et le Conseil Départemental.

 

 

 

2018 LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE LA CREATION DE LA RECHERCHE ET DE LA BEAUTÉ


L’intelligence artificielle au service de la beauté / Réflexion sur les œuvres d’art embarquées dans l’Architecture.

L’Atelier expérimental à Clans propose un contexte particulier de recherche où la question de l’art est posée de manière critique et nourrie un contexte de recherche.
Un algorithme est-il capable de créer une œuvre d'art, un meuble ou un tour de magie ? La question divise les experts de l'intelligence artificielle depuis soixante ans.
Grâce aux progrès récents de l'intelligence artificielle et du traitement de données massives (Big Data), les algorithmes semblent désormais capables de tout faire : conduire des voitures, analyser des textes en langage naturel, et même reconnaître des émotions humaines... Que reste-t-il à l'homme qui lui soit propre et ne puisse être simulé par une machine faite de silicium et de code ?
Pour Mark Riedl, professeur au Georgia Institute of Technology, la réponse tient en un mot : la créativité. Pour lui, le moyen ultime pour différencier un humain d'un ordinateur serait d'évaluer sa capacité à créer. Le test qu'il a mis au point, Lovelace 2.0, vise à remplacer le célèbre test de Turing, imaginé dans les années 1950. Pionnier de l'informatique, Alan Turing estimait que l'on pourrait juger un ordinateur intelligent le jour où, après une conversation de cinq minutes avec un humain, ce dernier serait incapable de savoir s'il avait dialogué avec une machine ou un autre homme. Mark Riedl veut mettre la barre un cran plus loin : « Pour réussir le test, l'ordinateur devra créer une œuvre dans un genre artistique considéré comme faisant indéniablement appel à l'intelligence humaine et en respectant des consignes données par un humain chargé de valider l'expérience. "
Une visite de la villa sera prévue.
En fonction des propositions résultant des master classes, une participation est possible pour juillet. Créer le lien avec la semaine laboratoire.

La Villa les Vallières - Clans Programme sur www.atelier-experimental.org

 

 

 

 

EXPOSITION DU 1ER JUILLET AU 30 SEPTEMBRE 2017

Samedi 1er juillet, vernissage de l'exposition ŒAEA à 18 h - Villa les Vallières Clans 06

Étude 2 pour l'œuvre embarquée - DM ( DARK MATTER ) / Projet Antares / Pascale Tiraboschi  
 
Études spécifiques d'œuvres embarquées dans l’architecture présentées sous forme de modules, de dessins et de maquettes.

Julien Eveille - Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider - Luc Kerléo - Ludovic Lignon - Pascale Tiraboschi - Florian Schonerstedt - Isabelle Sordage.

Programme sur www.atelier-experimental.org

 

Modèle Kabutocho 兜町

Tissus aragona - Gold Cutting / Table basse : Bois de citonier moiré

 

 

Mobilier R 4.0

Broderie Verel de Belval appliquée en tenture murale d'après

l'œuvre "la tubéreuse cassée "du peintre d'origine Flamande, François Van Dael.

 

 

les œuvres d'art embarquées dans l'architecture 良い振動

Étude pour l'œuvre embarquée - DM ( DARK MATTER )

 

-------------------

 

 

VTOL DESIGN POP'S UP ! SOON IN UK

 

 

le samedi 5 décembre 2015 conférence à la Fondation Vasarely sur

les œuvres d'art embarquées dans l'architecture 良い振動

 

 

"GOOD VIBRATIONS" DU 4 AU 11 JUILLET 2015 les œuvres d'art embarquées dans l'architecture 良い振動

Présentation de la collection des enfants du 4 juillet au 15 septembre 2015 FLAT ROOM  フラット部屋

à la résidence d'artiste la " Villa les vallières ".

work shop avec la collaboration de Sylvie Coignard réunissant les enfants de Clans.

____________________________________________________________________________

 

" Hommage à Charlotte Perriand ou un après midi de printemps à Osaka..." 正午から大阪に春の後

 

Aménagements pour chambres d'étudiants , lieux de villégiature, résidences d'artiste -

Variantes embarquant le système wireless electricity - Résidence d'artiste" la villa les Vallières" . Clans 2015

______________________________________________________________________________

 

 Cité de la Mode et du Design

 
Pour la troisième année consécutive, la manifestation parisienne a ancré sa créativité tous azimuts au cœur de la capitale bleu blanc rouge, en complicité avec l’édition automnale de MAISON&OBJET PARIS. Une session placée sous le signe du partage. La grande fête du design a fédéré le meilleur des talents émergents français et étrangers, grâce à une session de now! le Off en pleine expansion. Avec quelques 17 000 visiteurs dont 4 227 à la soirée inaugurale, l’événement affiche une hausse de 41% par rapport à 2013. Parmi les visiteurs : nombre d’étrangers et de professionnels, mais aussi une part croissante d’étudiants en design. Tous sont venus découvrir les talents présentés aux Docks, Cité du Design et de la Mode. Au rendez-vous : quelque 110 designers issus de 20 pays différents donnent au happening une envergure internationale inédite. L’événement a reçu la visite de madame la Ministre de la Culture Fleur Pellerin et de Bruno Julliard, premier adjoint à la Mairie de Paris. Signe que le design est reconnu comme un acteur culturel à part entière.